Ouverture Des Promenades Pour Les Journées Européennes Du Patrimoine

Ouverture des Promenades pour les Journées Européennes du Patrimoine

 

Les Rémoises et Rémois vont se réapproprier leurs Promenades à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Ce poumon vert retrouve enfin sa vocation d’origine, celle d’un lieu de détente dans un espace de verdure d’exception classé depuis 1932. Jeux d’ombre et de lumière, présence de l’eau, espaces ludiques, mobiliers et plantations de végétaux par milliers vont permettre de démultiplier les usages. Les parkings ont laissé place à un lieu de vie végétal où la nature renaît.

Ce sont plus de 500 arbres qui s’intègrent à un espace déjà habités par 1 040 arbres conservés. Plus de 250 000 plantes et bulbes complètent cette offre végétale. Cette végétation s’accompagnera désormais d’une présence aquatique. En effet, l’eau joue un rôle important dans les nouvelles Promenades Jean-Louis Schneiter où de nombreuses pièces d’eau sont mises en place :

–     des bassins de brumes pour proposer une atmosphère vaporeuse calme et contemplative grâce à des brumisateurs et des gouttes d’eau en lévitation,

–     un miroir de jets composé d’un miroir d’eau, de brumisateurs et de jets d’eau,

–     des grands jets situés près de la porte de Mars qui laissent deviner une fontaine qui émerge du sol.

Réunifier les basses Promenades et les Promenades Jean-Louis Schneiter

Une continuité structurelle et la mise en cohérence du couvert arboré permettent de réunifier les basses Promenades et les Promenades Jean-Louis Schneiter. Le plan d’ensemble s’appuie sur un axe longitudinal qui traverse toutes les séquences. Cet axe, ponctué de nouvelles « clairières » met en valeur la qualité patrimoniale des Promenades en tant que Sites et Monuments Naturels classés.

L’ombre et la lumière

Si aujourd’hui, l’ombre caractérise les basses Promenades et la lumière est plus présente sur les Promenades Jean-Louis Schneiter, Il s’agit de rééquilibrer le contraste tout en conservant les singularités de ces deux séquences des Promenades. L’omniprésence de l’ombre prive les Promenades d’un grand nombre d’usages et de pratiques. Ce rééquilibrage doit transformer les Promenades en un lieu de vie.

Le square Colbert forme une clairière à la forme circulaire. Les clairières des Promenades Jean-Louis Schneiter sont constituées du monument aux Martyrs de la Résistance et des deux boulingrins restructurés : l’un est engazonné, l’autre accueille une pièce d’eau ludique et poétique, le « miroir des jets ».

Reims.fr – Version jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.