Paysages Et Peintres

L’image de la Champagne est souvent celle des coteaux recouverts de vignes qui donneront plus tard ce magnifique vin festif, ou celle moins attractive de la champagne pouilleuse à la terre blanche et crayeuse. 
 
Pourtant, de nombreux peintres au XIXème et au début du XXème, grands amoureux de notre région, ont dans leur peinture montré que notre territoire n’était pas que cela, il pouvait être aussi l’illustration de la douceur de vivre, de la poésie, d’une lumière claire et diffuse, de paysages où les rivières comme la Vesle, la Marne ou la Suippe viennent jouer avec leurs méandres entre les saules, où les saisons se déroulent dans une certaine quiétude dans les villages blottis autour de leur église. Aujourd’hui aussi, ce paysage varié et chaleureux a été reconnu, puisque inscrit depuis 2015 sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une sélection de plusieurs peintres champenois a été faite dans les collections du musée : Emile Barau, Paul Bocquet, Armand Guéry, François-Clovis Hécart-Gaillot, Paul Jamot, Paul-Hubert Lepage, Guillaume-Ernest Pellus et Jean-Hubert Rève. Ils sont accompagnés par Emile Decoeur, qui, bien que non local, a su dans une de ses œuvres, évoquer élégamment un élément de notre ville.
Ces artistes aimaient parcourir les alentours de Reims, la région, puis poser le chevalet ou sortir le carnet afin d’esquisser ce paysage, notant l’évolution de la lumière, la diversité des couleurs, le changement des arbres, la couleur de la terre, tout ce qui fera la poésie de la Champagne où il faisait, et où il fait, bon vivre.