Le devenir De la Foire

Le devenir de la foire

A la demande des représentants forains, un groupe de travail mis en place le 5 décembre 2018 a réuni forains et représentants de la ville de Reims pour étudier la faisabilité d’une implantation de la foire sur le secteur Basses promenades – square Colbert, dernier site envisagé pour une implantation en hyper-centre.

Ce groupe de travail résulte de la volonté de la ville d’étudier toutes les propositions des forains qui ne souhaitaient pas s’installer sur le champ de foire de la chaussée Bocquaine aménagé à cet effet par la collectivité. La dernière rencontre a eu lieu ce vendredi 8 février.

La ville de Reims a rendu ses conclusions et il en résulte que la demande formulée par les forains de s’implanter sur le square Colbert ne peut recevoir une suite favorable.

Suite à la signature du protocole le 5 décembre dernier entre le Préfet, la ville de Reims, et les 3 représentants désignés des forains, cinq réunions ont eu lieu pour étudier ce nouveau site

Dans une période très rapprochée entre le 14 décembre  et le 29 janvier, les représentants de la ville de Reims et les représentants forains se sont réunis pour évoquer, plans du Square à l’appui, l’ensemble des contraintes et incidences d’une telle implantation.

Contraintes et procédures

1.     La demande d’une installation dès cette année était exclue d’avance puisque toute installation préalable, des délais de 24 mois étaient nécessaires :

– fouilles archéologiques à réaliser

– création des appels d’offres, analyse et traitement des retours, …

– réalisation des travaux

Le square Colbert, comme l’ensemble des promenades est classé. Tout aménagement est donc soumis à l’avis de la Commission supérieure des sites, perspectives et paysages, autorité compétente en la matière. L’arbitrage revenant au Ministère.

2.     Cet accord en l’état n’est pas possible puisque les implantations imaginées par les forains conduisaient à dénaturer trop fortement le site, ce qui aurait conduit à un avis négatif de la commission nationale.

3.     Une étude financière a été menée, les travaux permettant l’implantation de la fête foraine couteraient 2,8M€ aux contribuables rémois, sans compter les dédits occasionnés.

4.     Enfin, la proximité envisagée des métiers avec les voies de circulation et le fort trafic de transport en commun a conduit Citura à émettre un avis négatif.

Dans son rapport, Citura a indiqué que si des métiers étaient installés aux abords des voies de circulation, il ne fallait évidemment pas que le public transite entre leurs métiers et les voies de circulation pour des raisons de sécurité évidents.

Le ville de Reims n’a donc pu qu’informer les forains que l’ensemble de ces éléments ne permettaient pas d’envisager une implantation à court ou long terme sur le square Colbert et les Basses Promenades.

Le site du champ de foire de la chaussée Bocquaine est donc toujours à la disposition des forains s’ils le souhaitent. La ville s’engageant, comme depuis le début des discussions, à accompagner cette implantation pour offrir une belle fête foraine aux Rémois.

Les commentaires sont fermés.