Le Patrimoine S’anime Les 15 Et 16 Septembre

Le patrimoine s’anime les 15 et 16 septembre

Plus de 60 lieux ouverts à Reims pour les Journées européennes du Patrimoine.

Reims est à la fois gothique, un brin avant-gardiste, antique aussi et même dotée d’un léger accent américain ! Les Journées européennes du patrimoine des 15 et 16 septembre offrent l’occasion unique d’explorer la cité des Sacres, ville témoin de l’histoire de France à plus d’un titre. Aux côtés des joyaux historiques, des sites industriels ou archéologiques sont à découvrir. Le patrimoine se dévoile également à travers des spectacles, ateliers ou animations, pour un voyage dans le temps accessible aux petits et aux grands.

 Plus de 60 sites religieuxnaturelsindustrielsarchéologiques s’animent à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

En famille. Pourquoi ne pas partir « A la recherche du héros oublié » de Reims ? Victor Hugo invite les visiteurs à parcourir les monuments, rencontrer des personnages et résoudre des énigmes pour trouver l’inspiration de son prochain roman… Un jeu de piste ponctué de saynètes. Départ du Trésor, samedi et dimanche entre 14 h et 15 h 30 (toutes les 15 minutes).

Découvertes archéologiques

Visites exceptionnelles du chantier des fouilles archéologique du parvis de la basilique Saint-Remi (samedi et dimanche, de 10 à 18 h, sur inscription) et conférence sur les premières découvertes du chantier de l’ex-Sernam, dans le cadre du projet Reims Grand Centre par le service archéologie du Grand Reims et l’INRAP (samedi à 15 h au Cellier).

 Nouveautés

  •      Visite de la tour Féry, ancienne usine des eaux de la ville de Reims et conférence sur l’eau des fontaines à la maison de quartier Arènes du sud (vendredi 14 septembre à 18 h 30).
  •     Quartier Verrerie : animations à la maison de quartier Arènes du Sud pour ses 60 ans et balade commentée dans le quartier par les habitants (samedi et dimanche à 16h sur réservation au Trésor).
  •  Quartier du Chemin-Vert : spectacle par la Cie Le Facteur Théâtre en lien avec les commémorations du centenaire de la Grande Guerre (samedi à 17 h), visites de la Maison commune du Chemin Vert (vendredi 14 pour le jeune public, sur réservation), de l’église Saint-Nicaise, de la maison des artistes de Césaré et la galerie du photographe Alain Hatat.
  •  Visite guidée du site industriel de La Fileuse (aujourd’hui friche artistique municipale).

Incontournables

Le patrimoine des Sacres avec la cathédrale Notre-Dame, l’ancienne abbaye Saint-Remi et le palais du Tau (inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1991). Au total, 33 souverains, de Louis le Pieux en 816 à Charles X en 1825, furent sacrés dans la cité où Clovis reçut le baptême en 498.

Les « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne » ont été inscrits le 4 juillet 2015 dans la catégorie des Paysages culturels évolutifs vivants. La cité du Chemin-Vert en constitue un des lieux emblématiques, tout comme les crayères et la colline Saint-Nicaise, si caractéristiques avec ses caves et maisons de Champagne.

Les joyaux de l’Art déco ! Des quais de la gare au singulier marché couvert du Boulingrin, prouesse de l’ingénieur Eugène Freyssinet datant de 1929, en passant par les « folles » façades des hôtels particuliers du centre-ville, Reims connaît une phase intense de reconstruction pendant les années 1920.

Regard sur le Grand Reims

Les Journées européennes du patrimoine se déclinent pour la première fois à l’échelle du Grand Reims avec un guide dédié aux 143 communes qui composent la communauté urbaine.

Envie d’un plongeon au cœur du vignoble champenois ? Le Phare de Verzenay, éco-musée de la vigne, propose un parcours audio-guidé ludique et pédagogique. Les nostalgiques des sports automobiles parcourront le circuit de Reims-Gueux. Le site, inscrit au titre des monuments historiques le 7 mai 2009, a été pendant près d’un demi-siècle et jusque dans les années 1960, le temple de la vitesse, le théâtre de luttes épiques entre les as du volant (concentration de véhicules anciens, exposition, concours).

Le territoire du Grand Reims a été fortement marqué par les combats de la Grande Guerre. Parmi les lieux de mémoire, cimetières allemands, etc., la nécropole de Sillery regroupe 11 259 corps de soldats tombés au cours de la première guerre mondiale : 11 228 Français dont 5 548 inhumés dans deux ossuaires et deux Tchèques. A voir également le blockhaus deProsnes, qui a servi de poste de santé, de 1914 à 1918.

Les amoureux des vieilles pierres pourront également partir à la découverte des nombreuses églises de village et de leur riche patrimoine religieux.