Retour Sur la  Magnifique Society / ITV Barcella

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 LA MAGNIFIQUE SOCIETY
Retour Sur La MAGNIFIQUE SOCIETY 2018
      ITV 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Podcast : Barcella Piste 5

LA MAGNIFIQUE SOCIETY 
BILAN DE L’ÉDITION 2018
21 000 SAPEURS & AMBIANCEURS MAGNIFIQUES 
UN FESTIVAL ADULESCENT
 Il y a une semaine la Magnifique Society a confirmé ses ambitions, exclusivement tournées vers le plaisir et le vibré-ensemble. Le pari fou de la Cartonnerie est bel et bien devenu une réalité qui se projette dans l’avenir. La parenthèse magique se referme, mais pleine de promesses, en points de suspension.
Pour sa deuxième année d’existence, le festival a vu progresser sa fréquentation avec deux jours sur trois sold out et passe de 12 000 à 21 000 personnes. Une belle montée en puissance (performance) pour un événement de tout juste 2 ans.
Le Parc de Champagne fait désormais partie de l’ADN de ce rendez-vous ; les différents publics de La Magnifique Society y posent leurs empreintes avec bienveillance et y inventent leurs propres déambulations. Cette année, sur un site repensé et remanié, derrière une Petite Society agrandie, la scène du Club, offrait à tous un nouvel espace aux sensations multiples. Ce fût l’endroit idéal pour se relaxer sur la bedroom pop de Gus Dapperton ou le r’n’b de Kelela, s’enjailler sur le rap nerveux d’IAMDDB ou le punk agressif de Starcrawler pour finir en transe sur les rythmes vaudou de Faka ou l’electro de Bicep.

Et c’est là l’identité de ce projet : proposer un parc à taille humaine où s’organise un élégant clash des musiques.

FAKA © Vincent Arbelet
C’est une vraie famille artistique qui se crée autour de La Magnifique Society qui se veut aussi laboratoire d’expériences musicales.

De cette harmonie artistique naissent de belles et improbables collaborations. Les festivaliers ont pu ainsi voir Lomepal rejoindre Vladimir Cauchemar sur scène, ouWednesday Campanella donner de la voix et de la danse avec Moodoïd, à l’instar de leurs projets musicaux nés du rayonnement de La Magnifique Society à Tokyo.

Au-delà du festival, c’est aussi un véritable projet qui dépasse les frontières du parc de Champagne, de Reims, et même de la France. En perpétuelle recherche, il tend à créer un écosystème d’acteurs et de partenaires ouverts sur le monde. Si en mai dernier la famille Magnifique allait au Japon avec Orelsan, Moodoïd et Vladimir Cauchemar, elle pourrait aussi rebondir vers Séoul avec d’autres artistes en octobre prochain.

Le Tokyo Space ODD est d’ailleurs l’incarnation de ce partenariat singulier, tout comme l’association avec Sap Chano, photographe japonais qui a inspiré l’identité du festival pour cette édition 2018, avec ses sapeurs d’une insolente élégance.

On l’a bien compris : la Magnifique Society ne s’achève jamais vraiment…

Elle a confirmé son état d’esprit, celui qui s’était imposé dès la première année : bon-enfant, positif et incroyablement vivant.

LOMEPAL & VLADIMIR CAUCHEMAR © Vincent Arbelet

TOKYO SPACE ODD

UN ESPACE ENTIÈREMENT DÉDIÉ À LA CULTURE JAPONAISE
Avec le Tokyo Space ODD, un espace entièrement dédié à la culture japonaise, La Magnifique Society restitue toute l’atmosphère des quartiers tokyoïtes de Shibuya et Harajuku en accueillant d’authentiques bornes d’arcades japonaises. Certaines vintage, d’autres ultra sophistiquées. À ceci s’ajoute la programmation d’artistes de la scène des musiques actuelles japonaise. Une énergie folle, une création presque sans limites mais un univers codé qui reste à découvrir, agrémenté d’une décoration digne des plus célèbres quartiers de la capitale japonaise.JEUX D’ARCADES ET RETROGAMING
Arcade Legends était de retour avec une salle d’arcade géante (oui oui c’est possible) et des exclus #MadeInJapan, plus de 24 points de jeux et 15.000 parties !

LA MAGNIFIQUE SOCIETY S’EXPORTE AU JAPON !

Si l’effervescence sans limite de la scène japonaise s’affiche au Tokyo Space ODD, La Magnifique Society s’affiche également à Tokyo ! Les 10 et 11 mai se sont ainsi retrouvés en terre japonaise Orelsan, Vladimir CauchemarMoodoïdDJ YonYon et Wednesday Campanella pour 2 soirées exclusives en partenariat avec l’Institut Français de Tokyo, l’Institut Français de Paris et Creative Man.

>> REPORT VIDEO LA MAGNIFIQUE SOCIETY IN TOKYO

LA PETITE SOCIETY

La Petite Society et ses ateliers créatifs se sont imposés comme un passage incontournable du festival : ses couronnes de fleurs colorées, le frénétique drum’o meter, les ateliers Pimp ton sac, Jolie broche, Tattoo Express, un atelier SAPE par Mad Vintage et un vide-dressing par Saint-Ex – Culture numérique Reims, Beat Tonic, ou autres masques végétaux ont ravi les 1 400 personnes qui ont contribué à égayer le public et étayer la philosophie de cette édition. Un festival élégant et joueur, le DIY à l’honneur, la SAPE comme art de vivre !

LA SAPE

REIMS AUX HABITS DE COULEURS
« Tu honoreras la sapologie en tout lieu » est-il dit au troisième commandement du manuel du sapeur. À commencer par Reims, of course. Car à l’image de la sape,  La Magnifique Society, est un festival qui se veut chaleureux, flamboyant, et à vrai dire un rien dandy. Un brin décalé aussi. Dans la droite ligne donc des préceptes de la SAPE (Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes) et de ses sapeurs. Sophistiqué, inventif, haut en couleur, provocant mais jamais vulgaire, le look du sapeur est un îlot d’originalité dans un monde conformiste.

LA MAGNIFIQUE AVANT-GARDE

L’INNOVATION SONORE AU COEUR DE LA VILLE

Pour sa première édition, en 2017, elle avait investi divers lieux insolites de la ville. Cette année, elle s’est installée à Quartier Libre / la Petite Halle, un projet multidimensionnel et un laboratoire collaboratif tourné vers l’innovation. Situé au coeur de la ville, près de la gare, le lieu a accueilli concerts, performances et installations pendant les 6 jours qui ont précédé le festival. Avec un objectif : élargir le champ des possibles sonores et musicaux. Toute l’Avant-Garde est tournée vers l’innovation, entre le Hub Day (journée de rencontres sur les instruments de demain), plusieurs installations visuelles et sonores, les explorations musicales du trio Animal K (au sein duquel on retrouve Serge Teyssot-Gay), et même un Green Sunday, variations sonores autour du vert.

Une proposition de Césaré, Centre National de Création Musicale.

>> LA MAGNIFIQUE AVANT-GARDE EN IMAGES

ZAPPINGS DE LA MAGNIFIQUE SOCIETY 

Vendredi 15/06
Samedi 16/06
Dimanche 17/06
 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.