Le Temps des Cerises.. Encore une semaine chargée

Samedi 12 Mai – 16h00 Projection et Rencontres
 
16H Projection du film « A Bure pour l’éternité » de Sébastien et Aymeric Bonetti. 52 mn.

Bure, en Meuse sur le plateau du Barrois, 91 habitants. L’un des territoires les moins peuplé de France, essentiellement agricole. Ici est implanté ce qui pourrait devenir le centre de stockage des déchets nucléaires les plus radioactifs des centrales nucléaires Françaises voire Européennes.
 

En 2004, une poignée d’homme et de femmes venues des quatre coins de France se soulèvent contre ce projet et trouvent une ferme en ruine qu’ils-elles réhabilitent. Elle deviendra la maison, de la résistance. L’association BZL, ou Bure Zone Libre est née. Elle compte désormais plusieurs centaines de membres.
A Bure pour l’éternité raconte la vie de la maison au quotidien, une vie de combat contre le nucléaire et les vies possibles sans le nucléaire.
« Tous les hommes reconnaissent le droit à la révolution …le droit de refuser fidélité et allégeance au gouvernement et le droit de lui résister quand sa tyrannie ou son incapacité sont notoires et intolérables. » Henri David Thoreau, la désobéissance civile18h présentation du livre La Bataille du Nucléaire, par Andrea Fuori et Gaspard d’Allens. Aux éditions seuil- Reporterre

« Un sarcophage gigantesque censé tenir des dizaines de milliers d’années ! C’est au nom de ce projet fou, qui serait le plus grand chantier d’Europe, que Bure, entre Meuse et Haute-Marne, se mue en zone grillagée et quadrillée de gendarmes. Pour l’industrie nucléaire, ce territoire relégué serait l’exutoire ultime des déchets radioactifs qui s’accumulent… Sur place, les habitants de plus en plus nombreux s’insurgent contre la future « poubelle atomique ». Des dizaines de personnes s’installent sur les lieux, occupent une forêt, bloquent les travaux. » 
Cette enquête où l’engagement vécu se mêle au regard journalistique, n’est pas un livre de plus sur le nucléaire, mais sur une rébellion déterminée contre la violence du monde industriel. Elle révèle les méthodes sournoises des nucléaristes, et la façon dont l’État impose le silence aux consciences. Ce récit impétueux et pourtant réfléchi convainc qu’il est possible de parier sur la contagion joyeuse d’une force de résistance.

Entrée libre

 
13 Mai – Dimanche au bord de l’eau- Á partir de 12h00 – Mime
 
A partir de 12h Venez avec votre panier pique-nique et installez-vous confortablement autour du chapiteau, des tables sont à votre disposition (buvette sur place)
Après-midi « Tais-toi et Mime » avec Daniel D’Agnillo

14h30 : Atelier de découverte du mime. Venez découvrir le mime en famille !

16h00 : Conférence / Démonstration

Daniel D’Agnillo propose de faire découvrir cet art méconnu par le biais d’une conférence-démonstration. La démonstration vise à prouver que le mime est un art multiple et moderne : multiple car plusieurs traditions coexistent et moderne car l’art du mime est une composante essentielle de l’art clownesque… Le « mime d’illusion » a grandement influencé la danse Hip Hop. Il est à noter la proximité technique entre la marche des mimes et le Moonwalk mis en valeur par Michael Jackson.
Durant la conférence, il effectue une présentation du mime – en particulier le mime « d’illusion » – le tout est ponctué par des démonstrations. Il présente notamment « les pantomimes de styles » élaborées par Marcel Marceau mais aussi des techniques mime-clown plus personnelles dans lesquelles la relation au public est privilégiée. On assiste à une mise en perspective à l’aide de documents et d’extraits de films.

Entrée Libre

 
 
Espace Le Temps des Cerises
30, rue de la Cerisaie
51100 Reims
03 26 86 05 72